Outil #OSG n°2 : Le template d’un #OpenSeriousGame

Cet outil de la méthode #OSG est fait pour vous si :

  • Vous avez créé, vous créez, ou vous souhaitez créer un Serious Game.
  • Vous souhaitez qu’un maximum de personnes puissent profiter de ce qu’apporte votre Serious Game.
  • Vous souhaitez donc le rendre transmissible

Pour que votre création soit facilement transmissible, voici ce que la méthode #OSG préconise d’y ajouter, afin de faire de votre Serious Game un #OpenSeriousGame

Afin de rester simple, les recommandations sont déclinées en 3 niveaux de détails

Niveau de détail 1 : En 3 petites idées

Pour que votre Serious Game soit le plus transmissible possible, il doit pouvoir

  1. Etre choisi sans votre intervention avec un guide de l’éclaireuse(-eur).
  2. Etre (re)joué sans votre intervention avec un guide de l’animateur(-rice)
  3. Etre déclaré comme réutilisable, transmissible et éventuellement transformable avec un guide de la créatrice(-teur)

Niveau de détail 2 : En 9 petites idées

Pour que votre Serious Game puisse être transmis efficacement, vous pouvez y adjoindre

1. Un Guide de l’éclaireuse(-eur)

“Ok, c’est celui qu’on va choisir et lancer”
  1. Avec la liste des problèmes / situations traités par ce Serious Game (par exemple : problèmes de communication, problèmes de management, situations opérationnelles, etc).
  2. Avec la liste des pré-requis et conditions (par exemple : nombre de personnes nécessaires, matériel et salle, pré-requis en connaissances, etc.)
  3. Avec la matériel de promotion (par exemple : Pitch, Images, textes d’invitation à l’événement, …)

2. Un Guide de l’ animateur(-rice)s et de la/du co-animatrice(-eur)

“Ok, c’est prêt à animer”
  1. Avec des règles du jeu complètes et claires (ex : Déroulement, rôles, règles, timing, etc)
  2. Avec des conseils d’animation ( ex: Cas à faciliter, conseils pour motiver les joueurs(-ses), répartition de l’animation entre animatrice(-eur) et co-animateur(-rice))
  3. Avec des conseils de debriefing post-jeu ( ex : Questions à poser, limites du jeu à reconnaître, cas d’application connus, etc)

3. Un Guide de la / du créatrice(-eur)

“Ok, voici jusqu’où on peut réutiliser et transformer ce jeu”
  1. Avec les conditions de réutilisation (par exemple avec la licence Creative Commons de votre choix, les crédits, la limite de diffusion dans l’entreprise s’il y en a)
  2. Avec une explication des principales mécaniques de jeu utilisées et leurs buts (par exemple : temps limité pour cadrer, équipes pour échanger, métaphores pour le fun, narratifs pour l’immersion, etc.)
  3. Avec des petites idées de variantes possibles (par exemple : adaptation à des contextes différents, niveaux de difficulté supplémentaires, etc.)

De simple Serious Game à #OpenSeriousGame

Avec les ingrédients décrits ci-dessus, votre Serious Game a augmenté ses chances d’être transmis et de continuer à vivre. Vous pouvez maintenant :

  1. y ajouter l’invitation à transmettre avec le hashtag #OpenSeriousGame
  2. le publier sur votre base d’#OpenSeriousGame (celle du collectif dans lequel vous souhaiteriez voir ce jeu être transmis)
  3. y ajouter l’invitation à se retrouver autour de la communauté du jeu pour s’aider les uns les autres, à l’échelle de votre collectif (par exemple via l’#OpenSeriousHub de votre entreprise, association, collectif, ou simplement en renseignant qui sont les Game Community Boosters)

Une checklist format A3 pour tous(-tes) les créateur(-trice)s

Version éditable de ce document

Version PDF