Imprimez c’est joué ! le PrintAndPlay par Aurélien Lefrançois-Fidaly, co-fondateur de Prismatik

Accueil/Actus, Niveau 6 - Créateur - Créatrice/Imprimez c’est joué ! le PrintAndPlay par Aurélien Lefrançois-Fidaly, co-fondateur de Prismatik

Imprimez c’est joué ! le PrintAndPlay par Aurélien Lefrançois-Fidaly, co-fondateur de Prismatik

Que ce soit un contexte de confinement ou même en temps “normal”, un des grands défis dans la création de jeux est de toucher beaucoup de monde facilement, tout en maintenant une expérience de jeu engageante et immersive. Quand il s’agit de jeux physiques, il s’agit entre autres de rendre l’expérience accessible, tout en fournissant un matériel de jeu aussi riche que possible. 

Aujourd’hui, dans l’intention de développer la diffusion des jeux, et en ligne avec la philosophie inclusive d’#OpenSeriousGame, nous avons la chance et le plaisir d’interviewer Aurélien Lefrançois-Fidaly, co-fondateur de la SCOP Prismatik, qui entre autres a édité les célèbres Mécanicartes

Le sujet de l’interview : le #PrintAndPlay, une nouvelle opportunité de diffuser un jeu !

Pour les curieux(-se)

Aurélien, qui es tu ? 

Bonjour ! Je suis Game Designer, c’est-à-dire créateur de jeux, de formation. Issu du monde du jeu vidéo, j’ai bifurqué vers le jeu physique après un voyage en Europe d’animation d’initiations à la création de jeux de société. J’y ai développé les Mécanicartes, un outil (Print and play !) facilitant la compréhension et la création de jeux de société. Et depuis cinq ans, je suis coordinateur de la SCOP Prismatik, des experts ludiques portant une vision : “Plus de jeux de qualité, par plus de monde”.

Qu’est-ce que le Print and Play ?

Aurélien : “Imprimez et jouez” ! Derrière un anglicisme simple et direct se cache une manière élégante de diffuser des jeux physiques grâce à la culture “Do It Yourself”. Téléchargez des planches numériques de jeux, imprimez, découpez et vous êtes prêts à y jouer.

Pour les joueur(-se)s :

Quels conséquences sur le gameplay et l’expérience de jeu ?

Aurélien : en supposant l’accès à une imprimante couleur, les mécaniques de jeu Print and Play et son aspect purement visuel sont inchangées par rapport à une potentielle version industrielle. Les différences d’expérience sont alors à chercher du côté du matériel : en général, le jeu sera intégralement composé de papier, moins épais que du carton, sans pelliculage plastique… Il peut être difficile de manipuler du matériel papier, par exemple pour poser des tuiles ou mélanger des cartes. Plusieurs astuces existent alors, comme coller les impressions sur du carton, utiliser une plastifieuse ou des protège-cartes ou encore remplacer des impressions par du matériel de récupération (pions d’autres jeux, pièces de monnaie pour simuler des jetons…). Cela demande cependant plus de temps et de manipulation !

Pour les éclaireur(-se)s

Quelles recommandations pour les éclaireur(-se)s qui s’intéressent aux jeux Print And Play ?

Aurélien : garder une veille active, et rester à l’écoute du contexte d’utilisation ! De nombreux jeux Print And Play existent et chaque jeu est plus ou moins adapté à des besoins donnés. Déterminer et apporter le bon jeu est crucial pour favoriser l’adhésion et l’engagement. On se rapproche finalement des bonnes pratiques de jeux industrialisés ! La différence peut-être est de soigner son discours quant au côté “Do It Yourself” du jeu. Objectif : transformer ce qui pourrait être perçu comme une faiblesse (qualité de matériel potentiellement moindre) en une force : plus facile à trouver, coûts plus faibles, éthique du partage…

Comment bien choisir son jeu Print And Play ?

Dans tous les cas, je pense qu’il convient de bien identifier le contexte d’usage potentiel du jeu et de s’y adapter. Vous proposez le jeu dans une soirée jeux entre amis ? Peut-être pouvez-vous découper et assembler le jeu ensemble, comme activité “DIY” avant la partie. Vous évoluez dans un cadre professionnel exigeant où l’attrait visuel et matériel revêt une grande importance ? Prenez le temps de construire une version de qualité du jeu, potentiellement en FabLab en créant des stickers sur une imprimante vinyle.

Pour les animateur(-trice)s

A-t-on besoin d’animateur(-trice)s avec les jeux Print and Play ? Si oui quels conseils leur donnerais-tu ?

Aurélien : par nature, les jeux Print and Play sont pensés pour être diffusés de manière autonomes. A condition d’avoir le fichier et le matériel, n’importe qui peut l’imprimer et y jouer sans l’intervention d’un.e animateur.ice. Toutefois, les actions de télécharger, imprimer et découper peuvent être autant de freins à la motivation de potentiels joueur(-ses), sans compter l’inévitable découverte des règles du jeu, aussi bloquante que pour des jeux industriels. Autant de pôles que l’animateur.ice est capable de faciliter, en préparant le jeu en amont et/ou en proposant de le découvrir de manière interactive.

Pour les créateur(-trice)s

Quelles recommandations pour les créateur(-trice)s qui s’intéressent aux jeux Print And Play ?

Aurélien : limitez le matériel ! Plus un jeu Print And Play sera léger en composants et plus il sera facile à réaliser, et donc attrayant. Chouchoutez également vos exports de fichiers de manière à ce que l’ensemble soit pratique à imprimer et comprendre. L’idéal est un fichier .pdf avec lequel il suffit de lancer une impression recto-verso pour disposer de tout le jeu, y compris les règles, et dont la fabrication est facilitée par une planche de matériel aux objets bien alignés. Si la suite Adobe vous fait peur, n’hésitez pas à passer par des logiciels libres tels que Gimp ou Inkscape, ou encore des logiciels détournés : PowerPoint, entre autres, est très efficace pour organiser du contenu ! Et enfin, pensez à la diffusion. Une plate-forme web telle que itch.io permet de générer une page spécifique à votre jeu pour plus d’accessibilité. La licence “Creative Commons” permet quant à elle de garantir que votre jeu sera diffusé de la manière qui vous conviendra au mieux.

Si vous deviez chacun choisir un très bon exemple de jeu Print And Play, ce serait… ?

Aurélien : potache et ancré dans l’actualité, le jeu PQltistes, créé par le célèbre auteur Bruno Cathala, est une réalisation très efficace. Un simple ensemble de tuiles faciles à massicoter servent une expérience rapide mélangeant “Memory” et “Stop ou encore”. Sur un autre registre, le jeu Unlock ! édité par les Space Cowboys propose des scénarios d’Escape Game à télécharger gratuitement, en guise d’avant-goût de leur produit commercial. Et si vous êtes curieux, le site Do it your game (http://doityourgame.fr/) propose de nombreux jeux Print And Play.

Un dernier mot pour inspirer les futurs porteur(-se)s d’#OpenSeriousGame Print And Play  ?

Même pour un Print And Play, n’ayez pas peur de tester votre jeu avant de le diffuser ! Cette étape reste essentielle. Bonnes créations à tous et toutes !

Un grand merci à Aurélien pour sa participation active à la culture du Serious Game en France et sa participation. Retrouvez Prismatik et d’autres belles entreprises à suivre dans notre article précédent sur les entreprises du Serious Game, de la Gamification et de la Ludopédagogie.

Tous les jeux PrintAndPlay de ce site

Les jeux ci-dessous sont PrintAndPlay, vous n’avez qu’à les télécharger et les imprimer pour y jouer directement ! Pour trouver d’autres jeux, rendez-vous sur la page « Trouver des Serious Games »

Communauté

Des remarques, suggestions ou idées pour cette page ? Vous souhaitez contribuer à cette page ?

Retrouvez ci-dessous les contacts clés (Community Boosters) de la communauté de ce sujet

Aurélien LEFRANÇOIS-FIDALY
Aurélien LEFRANÇOIS-FIDALY
Par |2020-05-09T21:20:23+02:00avril 1st, 2020|Actus, Niveau 6 - Créateur - Créatrice|0 commentaire

À propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

Go to Top